Accompagnement personnalisé


Cet espace est dédié au partage des séquences de chacun.
AuteurDisciplineDocumentsDate de mise en ligne
Mme SellierHistoire-géographie 09/03/2016
M. RateauMathématiques 10/03/0216
Arabe LV3
TraductionExempleSonEn lettres latinesEn lettres arabes
Je te jure- wallah, c'est vrai !wallah
Genre- Demain je vais à Paris.- ze3maaaaa !!ze3ma
Trop bien- Hier, c'était 7ala!7ala
Ce n'est pas bien, c'est contraire à la religion7aram
Galère, la crise(Quand il n'y a rien à faire, à manger on dit:) - c'est la 7ess !7ess
Bien fait !(Quand il arrive un malheur à quelqu'un et qu'il se l'est cherché, on lui dit :) - che77che77
Synonyme de 7ala- Vendredi on va à Dubaï, c'est 5aTar5aTar
Ce n'est pas grave- J'ai eu une mauvaise note, ma3lich , je ferai mieux la prochaine fois.ma3lich
Le pauvre !- Tu as perdu 5 euros ? meskin !meskin
Dans une situation de pudeurJe vais aux toilettes, 7achak.7achak
S’il te plaît (expression forte)- Est-ce que je peux dormir chez mon pote, lah-r7am waldik ?lah-r7am waldik
S’il te plaît- Passe-moi un chewing-gum, 3afak.3afak
Bref(Pour changer de sujet dans la conversation).7aSol
Potes- Je suis avec mes S7ab.S7ab
Qu'est-ce qu'il y a ?(Quand on ne comprend pas ce qui est dit).chnou
D'accordoua55a
Cramé- - Oh, tu t'es fait 7rag par ta daronne ! (par ta mère)7rag
Cinéma-Audiovisuel
  • Classe de seconde
  • Les apprentissages sont centrés sur l'expérience de spectateur et sur quelques moyens simples (techniques, poétiques et artistiques, professionnels) propres à la création cinématographique et audiovisuelle. L'élève entre progressivement dans la découverte d'un langage par la caractérisation et la mise à distance de ses émotions, l'analyse des procédés spécifiques qui les suscitent, la compréhension de la notion d'écriture en images et en sons, et l'identification des métiers et des gestes professionnels qui les rendent possibles. À la fin de la classe de seconde, il est capable de rapporter ses émotions de spectateur à la chaîne des moyens cinématographiques divers qui les font naître. Réciproquement, il opère dans sa pratique quelques choix simples (notamment au niveau de l'écriture d'un plan ou d'un personnage de cinéma) pour produire, de manière délibérée, de telles émotions sur un public.
    L'enseignement s'organise en un parcours théorique et pratique autour des cinq thématiques suivantes, dont l'actualisation et l'agencement sont laissés à l'appréciation du professeur, en fonction des projets menés, du partenariat et des ressources locales :
    • rire, pleurer, avoir peur au cinéma
    • le personnage de cinéma
    • l'écriture du plan
    • trucages et effets spéciaux, de Méliès à la 3D
    • les métiers du cinéma : de la fabrication à la diffusion d'un film
    • Participation au festival du film de Biarritz en septembre
  • Classe de première
  • Les apprentissages s'organisent autour de la réflexion sur les mutations des écritures cinématographiques et audiovisuelles, et plus particulièrement celles liées à la fiction et aux récits.
    • Quelle diversité de formes et quels pouvoirs spécifiques de représentation revêtent-elles selon les modes de production et de diffusion dont elles dépendent ?
    • À quel type de réception et de consommation culturelles donnent-elles naissance ?
    • Comment, à travers leur plasticité, la création s'affirme-t-elle ?
    L'élève redécouvre les principales notions étudiées en classe de seconde (l'écriture du plan, des personnages, leurs effets sur le public).
    Il les prolonge en appréhendant les liens dynamiques qui se développent entre les formes d'écritures de la fiction et des récits en images et en sons, les traditions cinématographiques et artistiques dans lesquelles elles s'inscrivent, les possibilités offertes par les nouvelles écritures audiovisuelles (séries, jeux vidéo, écritures web, etc.) et les réactions du public. À la fin de la classe de première, il est capable d'analyser et de mettre en perspective les grands choix qui président à la création d'une fiction et d'un récit. Il perçoit par quelles étapes, selon quelles logiques, se constituent des cultures cinématographiques. Il peut nourrir de ces réflexions sa propre pratique artistique pour développer une démarche d'écriture personnelle et commencer à expérimenter des choix de programmation culturelle. L'enseignement s'organise en un parcours théorique et pratique autour des trois questionnements suivants, dont l'actualisation et l'agencement sont laissés à l'appréciation du professeur, en fonction des projets menés, du partenariat et des ressources locales :
    • cinéphilies et programmation
    • fiction et récits
    • cinéma et nouvelles écritures.
    • Participation au festival du film de courts-métrages de Poitiers en décembre
  • Terminales : Programme à venir


Vous trouverez ci-dessous, de nombreuses productions cinématographiques réalisées par les élèves suivant cette option.























Littérature et Société


Cet enseignement d'exploration dispose d'un site internet externe : Site Externe--Cliquer ici--